Le plantain

plantain Parmi les plantes les plus utiles pour les petits bobos de l’été il en est une commune: le plantain. Très courante sur les bords de chemins et en forêt, on la trouve partout très facilement et parfois -la nature est bien faite- à côté des orties.

Il existe une vingtaine d’espèces du genre Plantago dont  le plantain lancéolé (Plantago lanceolata) et le grand plantain (Plantago major) qui ont des propriétés identiques.
Leur composition (*)  très riche valide l’utilisation en tradition populaire sur les irritations de la peau:

– polysaccharides (agents hydratants)
– mucilages (adoucissants)
– flavonoïdes (antioxydants)
– tanins (astringents)

 La feuille fraîche est donc souveraine sur les peaux qui démangent ou qui sont enflammées par des piqures d’insectes, des brûlures d’ortie ou de petits bobos.

Le plantain aide à apaiser, cicatriser et soulager quasi-instantanément si l’on prend soin de frotter les lésions avec  la feuille froissée ou écrasée pour en libérer le suc frais. Le plantain perd rapidement ses propriétés quand on le chauffe, il sera donc idéalement utilisé fraichement cueilli.

(*) Traité pratique de phytothérapie, Dr Jean-Michel Morel, Ed. Grancher