La douleur pendant le soin réflexologique

La douleur sur les pieds est l’un des signes à prendre en compte pendant le soin de réflexologie.
Pour le réflexologue, elle est souvent associée à une zone réflexe perturbée et devrait disparaitre au fil des séances au fur et à mesure de la normalisation des troubles et du tissu plantaire. Mais elle peut aussi correspondre simplement à une partie anatomique du pied toujours sensible lors d’une manoeuvre réflexologique (zones interdigitales, périoste…).

Certaines écoles de réflexologie telle l’école sud-africaine évitent la douleur ou les manipulations qui peuvent s’avérer douloureuses. L’école chinoise recherche au contraire des manipulations fortes et puissantes souvent source de douleur chez celui qui reçoit le soin.

Massage de piedElle est même parfois recherchée par la personne qui reçoit le soin. Elle a ainsi l’impression qu’il se passe quelque chose sur son pied voire même dans son corps et que l’efficacité du soin passe par la douleur.
Certaines d’entre elles regrettent même au fil du temps d’avoir de moins en moins de douleurs quand elles reçoivent très régulièrement des séances de réflexologie.

Certains autres au contraire se raidissent, s’angoissent même et souffrent parfois beaucoup lors de la manipulation de certaines zones réflexes, au point que même l’effleurement léger de ces zones peut s’avérer impossible.

D’après notre expérience, il n’est pas acceptable de faire souffrir une personne au motif que la zone réflexe douloureuse doit être normalisée coûte que coûte. De même une manipulation réflexe trop légère peut s’apparenter à une caresse qui laisse « sur sa faim » la personne en recherche d’une certaine tonicité.

La puissance du geste (adaptée à la personne en soin ou à la zone réflexe traitée) devrait être associée à des manipulations de détente. C’est cette dualité (yin/yang) qui signera un soin réflexologique de qualité.

Donner à l’organisme qui souffre le répit indispensable mais tonifier l’organisme fatigué ou las seront donc les points d’orgue du soin.

La personne qui reçoit une séance de réflexologie ne devrait pas retenir uniquement la douleur ni ne rien ressentir du tout. Au contraire, elle devrait ressortir de la séance en ayant la sensation bien nette que le corps entier a été « travaillé » alors que le réflexologue n’a oeuvré que sur les zones podales.

Ce ressenti s’acquière avec le juste dosage de la puissance du geste qui ne devrait pas faire mal mais induire un changement, une impulsion, une acceptation … indispensables à la vie.