La vitamine C

NutritionLa carence en vitamine C décrite autrefois chez les marins s’appelle le scorbut et vient du nom chimique de la vitamine C, acide ascorbique.

Soluble dans l’eau, elle est essentielle à de nombreuses réactions chimiques et métaboliques:
– Synthèse d’hormones sexuelles et stéroïdiennes (cortisol)
– Synthèse de neuromédiateurs (dopamine, adrénaline…)
– Synthèse d’acides biliaires à partir du cholestérol

L’excès de vitamine C n’existe pas puisqu’elle est éliminée dans les urines grâce à son hydrosolubilité.

Les végétaux riches en vitamine C sont :

– les agrumes (citron et pamplemousse surtout)
– le brocoli
– le kiwi
– le poivron jaune cru
– les fruits rouges

Mais les apports en vitamine C peuvent aussi provenir de la viande.
Le foie cru (de boeuf notamment) est parfois plus riche en vitamine C que certains végétaux; Ceci explique pourquoi des populations à alimentation essentiellement carnée ne souffrent pas de carence.
La sur-cuisson détruit la vitamine C et le foie de boeuf peut être consommé rosé pour garder sa teneur exceptionnelle en vitamine C.

Les compléments alimentaires de vitamine C sont nombreux. De nombreuses personnes peuvent en raison d’états cliniques (alcooliques, fumeurs…) ou d’alimentations particulières être carencées en vit C.

Il est entendu que la forme la plus biodisponible est actuellement la vitamine C liposomale dont les molécules sont enrobées dans un film de phosphatyidylcholine, composé majoritaire des lécithines. Ces liposomes sont mieux assimilés par la paroi cellulaire et permettent une meilleure assimilation.