Le dessous des cartes en réflexologie

Massage de refléxologie Phénomène très perturbant pour les débutants, les cartes de réflexologie peuvent varier d’une école à l’autre.

Les différences portent essentiellement sur quelques zones réflexes céphaliques (sinus) mais parfois aussi sur celles du coeur, de la thyroïde … quand ce n’est pas toute la cartographie qui est bouleversée par des postulats de départs différents.
Alors qu’y a t-il en dessous des cartes de réflexologie?

De très nombreuses méthodes ont une origine empirique. Au fur et à mesure de leur extension, elles se sont structurées autour de bases communes.

Ainsi en médecine chinoise, il existe une cartographie précise des 12 méridiens principaux mais tout clinicien au vu de son expérience peut publier sur des points d’acupuncture hors-méridiens qui traitent avec succès tel ou tel symptôme sans que cela ne soit mal vu par ses confrères.

En réflexologie,  méthode manuelle indéniable, on utilise le toucher réflexe qui est non seulement spécifique mais c’est lui qui fait le soin. Toucher la peau (1) est une base commune à de nombreuses disciplines manuelles qui sont dites :

– énergétiques (acupuncture, shiatsu, réflexologie, Tui Na-Anmo…)
– de manipulations (kinésithérapie, ostéopathie, chiropratique, méthode Trager…)
– de détente (massages californien, suédois…)

Du nourrisson à la personne âgée, sur de nombreuses fonctions vitales mais également dans de  nombreux états pathologiques ou physiologiques, les bienfaits du toucher sont mesurés et évalués dans de nombreuses universités et hôpitaux américains. Ils n’y font plus débat aujourd’hui (2).

Certaines professions utilisent également le toucher sans y penser (esthéticien, danseur, coiffeur…).

Quelle que soit la cartographie, le réflexologue sérieux apporte de l’attention, de la rigueur et de l’empathie … indispensables à toute prise en charge correcte. La cartographie  sera simplement le support de son toucher.

Mais le dessous des cartes devra respecter la logique qui a conduit à son élaboration.
Il est dommageable à la cohérence de la cartographie globale de picorer ici ou là une zone réflexe sans lien logique ou historique.

(1) Touching is healing, Jules OLDER, Stein & Day, 1982
(2) Les bienfaits du toucher, Tiffany FIELD, Petite biblio Payot Santé