Aromathérapie contre la peur

NatureLes attentats du 13 novembre 2015 à Paris ont fait émerger ce sentiment chez la plupart d’entre nous malgré les multiples injonctions nous incitant à ne pas avoir peur.

Si cette émotion est un réflexe de survie salutaire qui doit être reconnu et validé, elle peut paralyser l’esprit et le corps, occasionner des symptômes désagréables et nous déborder.

Afin d’éviter qu’elle s’installe durablement, deux huiles essentielles sont intéressantes à connaitre :

L’huile essentielle de camomille noble ou camomille romaine
C’est un puissant calmant du mental. Comme elle est généralement bien tolérée, elle fait partie des anti-stress de base en aromathérapie.
Son activité sur le corps s’observe sur la peau (contre les grattages), sur le système digestif (antispasmodique) et comme anti-inflammatoire (tensions diverses).
Elle facilite le sommeil et lève les états de stress intenses.

L’essence d’orange douce
Choisie en version biologique pour éviter les traitements chimiques, elle apporte de la joie, de la vitalité et de l’optimisme.
Elle sera à éviter en applications sur la peau juste avant une exposition solaire sous peine de photosensibilisation.

En association, ces deux huiles essentielles feront merveille  à raison de 2 gouttes de chaque diluées dans 1 cuillère à café d’huile de jojoba, de sésame ou même d’huile de table neutre (colza ou tournesol par exemple).

Ce mélange agréablement odorant sera utilisé sur la journée à raison de 3 ou 4 applications douces sur les pieds ou sur le torse avant le coucher dès l’âge de 15 ans. Pour les plus petits, 4 gouttes de fleurs de Bach Rescue à diluer dans un peu d’eau.

Apprendre à utiliser les huiles essentielles en toute sécurité grâce à l’académie francilienne de réflexologie