Une réflexologie pour les femmes

Salon de massage 8 mars, journée internationale des droits des femmes...

L’IASP, l’association internationale d’étude de la douleur indique que la douleur est inscrite dans le quotidien des femmes dès la puberté.
La régulation hormonale spécifique chez elles est souvent à l’origine de l’expérimentation mensuelle de la douleur lors des règles.

La stimulation des récepteurs à la douleur très tôt dans leur vie puis régulièrement au gré des cycles, les rendrait donc plus réceptives aux autres types de douleurs. Ce constat ajouté aux difficultés normales ou exceptionnelles de la vie  pourrait expliquer  leur plus grande vulnérabilité par rapport aux hommes à la dépression, à la sur-consommation de médicaments …

Les femmes sont soumises à de multiples expérimentations désagréables lors:

– des cycles menstruels (douleurs, acné, prise de poids, aménorrhée, troubles hormonaux, endométriose, migraine, syndrome pré-menstruel, fibromes, contraception, IVG …)
– des grossesses (troubles digestifs, douleurs tendino-musculaires, troubles du sommeil…)
– de la ménopause  (bouffées de chaleur, prise de poids, déprime, ostéoporose…)

La réflexologie grâce à son rôle global sur l’organisme et le psychisme aide à réguler l’homéostasie** . Cette notion fondamentale en réflexologie explique ses bons résultats dans la prise en charge des femmes de la puberté à  la vieillesse.

Les femmes peuvent être prises en charge sauf contre-indications à tous moments de leur vie génitale. Le réflexologue s’attachera à traiter les zones réflexes des bassins, des ovaires et de l’utérus ainsi que celles des structures cérébrales impliquées dans les régulations endocriniennes.

Ce 8 mars, offrez-vous une séance de réflexologie si vous êtes une femme ou offrez une séance de réflexologie aux femmes de votre entourage!

**Homéostasie –  définition du Larousse
IASPInternational Association for the Study of Pain