Deux plantes pour la respiration

Notre appareil respiratoire, très sollicité en hiver, doit s’occuper des quelques 8000 à 15000 litres d’air que nous inspirons par jour. Ce volume chez un adulte en bonne santé varie selon l’activité pratiquée et la façon de respirer.

NatureLa pollution, les microbes, la poussière et de nombreuses substances plus ou moins bénéfiques doivent être filtrés par notre appareil respiratoire qui commence par le nez et ses structures spécialisées fort bien faites.

Les poumons reçoivent donc un air dépourvu des plus grosses particules arrêtées par la muqueuse nasale.
Ils en extraient l’oxygène qu’il délivrent aux tissus et les débarrassent en retour du gaz carbonique produit par notre métabolisme.

L’inspiration fait entrer l’air et l’expiration en fait sortir le gaz carbonique. Cette seconde fonction de la respiration se doit donc d’être soigneusement réalisée, ce qui est loin d’être le cas dans la vie courante.
Beaucoup de disciplines sportives ou méditatives accentuent l’attention portée à la respiration pour optimiser cette expiration.

L’Eucalyptus radiata  et l’Eucalyptus globulus sont des plantes très bénéfiques  pour l’appareil respiratoire. Elles sont riches en un composé autrefois appelé eucalyptol (ou 1.8 cinéole) qui aseptise l’air, dégage les bronches,  fluidifie les secrétions et facilite la respiration.
C’est un très bon antiseptique des voies respiratoires.

– On utilise les feuilles de l’Eucalyptus globulus en infusions à raison de 2 ou 3 feuilles sèches pour une tasse d’eau. Elles se trouvent facilement en pharmacies, herboristeries ou magasins bio.
Faire infuser 10 minutes et en boire une tasse 2 à 4 fois par jour à sucrer éventuellement avec un bon miel aux vertus antiseptiques.

– On utilise l’huile essentielle d’Eucalyptus radiata à raison de 2 à 3 gouttes dans 2 cuillères à café d’huile végétale (huile d’olive ou huile de pépin de raisin). Faire 2 à 3 fois par jour,  des onctions douces avec un peu de cette huile aromatique sur la poitrine, le dos, la gorge et l’arrière des oreilles.

Ces huiles essentielles ne conviennent pas aux enfants de moins de 7 ans et aux femmes enceintes.
L’huile essentielle d’Eucalyptus globulus est trop forte et doit être utilisée uniquement sur avis médical ou pharmaceutique.

Sources